Ma plus grande aventure de 2020

Voici la piste audio de cet article :


J'ai pris la décision l'année dernière, en février, de mettre au monde un énorme projet, soit celui de t'amener avec moi dans mes études sur la Magie du Chaos, le Shadow Work et sur le Parts Work (création/découverte d'entités). Ce projet, je l'ai nommé, mon Aventure. À la base, ce projet était censé être une simple vidéo de quelques minutes, thématique et poétique, de la manière que je vois mes études; comme une grande aventure, un grand voyage au travers de moi-même. Cette vidéo a vite tourné en des siècles de contenu à partager et de recherches à faire sur l'univers, en collaboration. Ce projet reste ma plus grande aventure de 2020... ou peut-être même de toute ma vie, jusqu'à aujourd'hui. J'ai tellement appris.


Les Lanternes ont rapidement été intéressées par ce projet, elles sont arrivées vite, certaines sont restées, d'autres sont parties, revenues, disparues... en toute liberté. On a tous et toutes apprit quelque chose au travers de ces partages, à notre manière. On a fait ça ensemble. J'ai été dans l'ombre des réseaux toute l'année, car la fascination de ce projet m'a amené à concentrer mon temps et mon énergie. Ce simple désir de créer et de partager c'est vite transformé en communauté. Là où on a grandit, débattu, eu des conflits, des moments positifs, d'autres plus difficiles. Là où l'on explore absolument tous les points de polarité de l'Univers, en toute légitimité.


Cette communauté m'a permit de rester créative tout au long de l'année, même si l'état général de l'énergie d'ensemble était plus lourde et froide. Même loin, à des kilomètres de distance, on s'est supporté et je crois que ce genre de connexion n'est plus un luxe, elle est essentielle. C'est une des nombreuses choses que j'ai apprise cette année, probablement la plus importante. La connexion est un besoin fondamental et les ressources sont partout. L'être humain est une espèce interdépendante et l'on ne peut survivre sans se nourrir de la lanterne de ceux qui nous entourent.


On choisit sa famille. Dans cette aventure, on en a créé une à notre image. Créative, curieuse, impliquée, engagée et aussi prête à étudier. Prête à étudier et à reconnaître nos erreurs, nos capacités, nos intérêts, nos besoins, nos joies et ainsi de suite. Le tout, dans le but de faire de nos vies une dimension où l'on reconnait la valeur de notre propre et unique vérité. J'ai appris à m'ouvrir aussi, en confiance. Je ne suis pas professeure et les Veilleuses le savent. On collabore. De mon côté, j'offre des pistes et je les explore de différentes manières au travers de tous les yeux qui me supportent. Comme un échange.


Cette année, on a traversé 11 thèmes complètement différents, mais qui ont créer une route de liens importants à tracer. L'être humain est un écosystème, une mappemonde qui ne peut exister sans le positif et le négatif, la joie et la tristesse, l'amour et la peur et ainsi de suite. On a abordé chaque thème avec reconnaissance de cette dualité. On a créé aussi, des tableaux, des cartes, des journaux, des vidéos, des collages, des textes, des romans et ainsi de suite et j'ai été profondément émue de voir les Lanternes les plus timides enregistrer leur voix, parler avec amour et honnêteté, brandir leur vérité, écrire des textes et les publier... et pour être apte à faire tout cela, il faut être en mesure de se sentir soutenu et validé.


À chaque mois, à chaque thème, à chaque échange, à chaque rencontre et à chaque tirage, j'ai appris quelque chose de ces Lanternes. J'ai eu la chance, l'immense chance, de les voir se transformer à chaque île traversée. Leur langage a changé, leur mots et leurs réflexions se sont affûtés, leurs vérités se sont allumées et les miennes aussi. On a célébré, aussi. On a joué avec ce qu'on croyait être nos pires ennemies; la peur, la tristesse, la honte, la culpabilité et on a découvert qu'elles étaient toutes des alliées, là pour quelque chose d'infiniment plus précieux que l'on croyait. On a découvert des parties de nous enfouies dans notre inconscient, on leur a offert une voix, des noms, des visages et maintenant on sait que l'on est jamais vraiment seul.e. Au contraire. On est cent, peut-être même mille, à échanger en nous et à l'extérieur de nous. Qui sait ?


Lorsque j'écris ses lignes, l'entièreté de mon corps tremble. J'ai le sentiment de me transformer et peut-être même de guérir, car ce que j'offre dans cette aventure, c'est ma thérapie. C'est ma manière à moi de répondre à mon besoin d'évolution psychologique, ne trouvant nul part des ressources adéquates pour l'enfant perdue, imaginaire et créative que je suis. Et du même coup, peut-être que cette thérapie leur fait du bien, à eux.elles aussi. C'est pourquoi je continuerai encore cette année, à traverser des thèmes que je considère important de placer dans son baluchon de voyage. Cette année, ces Lanternes et moi, nous traverserons l'organisation, l'amour, la liberté, l'étude, la divination, les résistances, les relations de couple, la connexion intangible et une multitude de nouvelles notions. J'ai hâte, mais une chose à la fois, c'est aussi une chose que j'ai bien assimilé cette année, que la pause est une étape importante à l'étude de l'ombre.


À présent, nous sommes une centaine de petites lumières à traverser la mappemonde que j'ai créé et qui prend forme de plus en plus. J'ai appris, j'apprends encore et j'apprendrai toujours et peut-être que c'est le voyage que tu cherches. Du moins, c'est celui que j'ai beaucoup trop longtemps cherché. Un voyage imparfait, certes, mais signé d'une promesse de transformation et d'apprentissages. Si c'est le cas, je t'invite à te fabriquer un petit bateau de papier et de partir avec nous dans la grande quête vers l'inconscient. Oh et... les Lanternes exploratrices te le diront assurément, ce voyage est loin d'être facile, au contraire. Ce grand voyage nécessite temps, énergie et engagement. Mais, en revanche, la découverte de soi n'est-elle pas fascinante ?


J'aimerais terminer cet article en remerciant, avec tout de moi, avec toutes mes particules d'être humaine, toutes les Veilleuses qui voyagent déjà avec moi, depuis longtemps ou depuis peu, au travers de la découverte de l'Univers. Je suis si profondément fière de vous. Ce que vous avez accompli cette année, est immense. Vous avez écrit, joué, parlé, étudié, réfléchis, expérimenté, observé chacun.e à votre manière et plusieurs d'entre vous avez accomplie ce que vous pensiez impossible au point de départ. Vous êtes mes plus grandes inspirations. D'avoir travailler fort sur votre écosystème, c'est d'avoir travailler fort avec résilience et compassion sur le monde qui nous entoure.


Au travers de vos travaux, de vos journaux, de vos expériences et de vos observations, j'arrive à voir le changement. Celui que nous avons grandement besoin d'incarner en 2021 et plus loin encore. C'est un long processus, certes, mais les visionnaires le reconnaissent. Le changement se créer à la vitesse de notre évolution et l'évolution, de son côté, est un passage certain. Le passage que nous décidons d'emprunter dans cette aventure est le plus difficile, soit celui de la compassion envers nous-même et envers l'univers. Un apprentissage sans grande destination et encore une fois, Lanterne, je te remercie de faire le choix conscient de travailler sur ta flamme, avec ta flamme, pour faire briller le monde.


Merci pour tout et à très bientôt pour la suite de ce voyage...

Ou, à bientôt, pour le début d'une toute nouvelle aventure !


Avec amour profond,

Vae



Si tu désires nous rejoindre dans cette grande aventure, tu peux le faire juste ici.